Archives de Tag: Dominique Payette

Les White Stripes poursuivis en justice pour Jumble Jumble !

D’après l’article paru dans le journal La Presse au Canada :

Comment un extrait de l’émission 275-Allô/Ados-radio de Radio Canada peut-il se retrouver sur une chanson du groupe rock américain The White Stripes?

C’est un mystère qui n’est pas encore éclairci, mais une chose est sûre: la journaliste Dominique Payette, qui a animé l’émission, n’apprécie pas que sa voix serve d’introduction dans la chanson Jumble, Jumble du groupe en question. Alléguant l’atteinte à son droit à la vie privée, celle qui a 30 ans d’expérience en journalisme et qui enseigne actuellement à l’Université Laval, vient de s’adresser à la Cour supérieure dans le but d’obtenir réparation.

Mme Payette voudrait obtenir une injonction pour faire cesser la vente et la distribution de l’album De Stijl, sur lequel apparaît la chanson Jumble, Jumble, et elle demande des dommages à hauteur de 70 000$. La poursuite vise les deux membres du groupe, soit le guitariste Jack White et la batteuse Megan White, qui ont leur siège à Hollywood, ainsi que la compagnie de disques Third Man Records, située au Michigan. Le distributeur du disque, BMG Music Publishing Canada, est aussi visé.

L’album De Stijl est sorti en l’an 2000, mais ce n’est qu’en mars 2007 que Mme Payette aurait appris, par l’intermédiaire d’une autre personne, l’existence et la particularité de la chanson Jumble, Jumble. Celle-ci dure moins de deux minutes. L’extrait tiré de l’émission, lui, ne dure que quelques secondes, au tout début. On entend une jeune fille dire: «La première fois.» Puis Mme Payette rétorque: «O.K. C’est surprenant la première fois et après c’est moins drôle?» La jeune fille répond un petit bout de phrase difficilement compréhensible. Dès lors, un rock bien senti démarre sur les chapeaux de roues. La chanson semble faire allusion à une fête improvisée.

Quoi qu’il en soit, Mme Payette soutient qu’on ne lui a jamais demandé son consentement. De toute façon, elle n’aurait jamais consenti à associer sa voix à un album qui transmet un message qu’elle n’approuve pas, peut-on lire dans les documents déposés au palais de justice de Montréal. Me Stefan Martin, qui représente Mme Payettte dans cette affaire, a indiqué à La Presse qu’on n’a pas le droit d’emprunter la voix de quelqu’un sans son consentement.

Fondés en 1997, The White Stripes font du rock brut aux accents blues. À leurs débuts, ils ont connu un succès confidentiel sur la scène underground, jusqu’à ce que leur chanson Seven Nation Army, parue en 2003, en fasse des vedettes internationales.

Leur dernier passage à Montréal remonte au 7 juillet dernier au Centre Bell, devant une foule de 5500 spectateurs. En dehors de ses activités dans The White Stripes, Jack White pilote The Raconteurs, un groupe prisé par la critique. Mentionnons aussi qu’il a réalisé le dernier disque de Loretta Lynn, une chanteuse country bien connue. Encensé par la critique, l’album a gagné le Grammy du meilleur album country en 2005.

Merci à Mathieu Lauzière aka Jacques Leblanc pour l’info !

 

Publicités

18 Commentaires

Classé dans news, redcandycane, sodwee, the white stripes