Traduction de l’interview du LA Times

Après l’headline alarmiste du NME, je suis partie voir ce que disait vraiment l’interview. Elle est beaucoup moins alarmiste que prévue et beaucoup plus drôle ! Elle a été faite à Nashville, le 9 décembre par Richard Cromelin et elle est lisible dans son intégralité (et en VO) sur le site du LA Times.

L’interview étant très longue, je ne traduis que le passage sur le break des Stripes. C’est dommage d’ailleurs car l’interview est très intéressante. Enfin, tout est relatif : Jack s’extasie devant son appareil photo, Jack va acheter une scie, Jack boit son whisky, Jack vit sa vie en somme. C’est là qu’on voit qu’il a quand même une personnalité excentrique avec quelque chose d’hors du monde mais qui est en même temps ancré assez profondément dans une certaine routine américaine.

Quelque chose de marquant dans cette interview : Meg est décrite non pas comme étant la sœur de Jack mais comme étant sa précédente femme. Je ne sais pas si c’est une coquille, si Jack a laissé passer ça ou s’il ne s’en est pas rendu compte.
On y apprend aussi que Jack travaille sur 3 projets (son projet solo n’est que rumeur : « I don’t know, I haven’t gotten there yet » dixit Jack). Pour cause de confidentialité, rien n’est dit à part sur le 2è disque des Raconteurs. Il serait à moitié fini et sortirait courant de l’année prochaine. Sortie qui serait, heureusement, par une tournée (qui a intérêt à passer par la France !)

Je vous laisse avec l’interview traduite (s’il y a des erreurs de sens, n’utilisez pas les comments histoire de ne pas parasiter la conversation mais envoyez-nous un mail, on arrangera tout ça)

[Contexte : le journaliste évoque les B-Sides de Conquest à venir et enregistrées chez et avec Beck]

“Peut-être que travailler chez Beck était quelque chose que nous avions besoin de faire pour nous rappeler que tourner n’est qu’une composante de ce que nous faisons », dit Jack. « Faire une pause dans les concerts ne va pas arrêter ça.

« S’il en vient à un point où Meg disait, “Je ne veux plus faire partie de ce groupe, ça ne m’épanouit plus du tout”, alors cela serait différent. Mais elle ne dit pas ça. »

A ce moment, White ne peut prédire combien de temps le break des Stripes va durer ou même si jamais il finira. « Je ne sais pas. C’est une bonne question, »dit-il. « Je suppose que c’est selon elle… Elle semble pétillante. Elle a vraiment été revigorée par le travail que nous avons fait ensemble sur ce disque de Conquest. Je me demandais si elle serait intéressée et elle était complètement – vraiment, vraiment impliquée. Et c’était sympa de la part de Beck de nous fournir ce forum, de nous aider à comprendre de nouveau ce que nous faisons ».

Ce qu’ils font ne dépend pas de jouer devant des foules, insiste White, qui semble presque sur le point de se lancer un challenge de rester une musique viable en faisant des disques mais en restant à l’écart des routes.

« Et bien, les Beatles l’ont fait », dit-il avec un rire sonore. « Je blague, mais si nous ne devions plus jamais tourner, ça ne me dérangerait pas… Il y a tellement de manières différentes d’être créatifs que ça ne fait rien si un composant est changé. Parce que ce n’a été que changement depuis que le groupe a commencé… »

« Et si quelque chose ne marche pas pour toi ou est nuisible pour toi, alors tu dois trouver une nouvelle manière de l’attaquer, une nouvelle manière de l’appréhender. Je pense que c’est ce que fait Meg… Nous trouverons nos endroits, nous trouverons nos moments. Nous parlons déjà d’autres chansons sur lesquelles nous travaillons. »

Publicités

4 Commentaires

Classé dans Break WS, interview, Jack White, LA Times, sabby, sodwee

4 réponses à “Traduction de l’interview du LA Times

  1. mrcellophane

    Ce n’est pas une coquille: Mag et Jack ont bien été mariés, pour ceux qui ne le savaient pas…
    Ils se sont rencontrés dans un bar, ont flirté quelques années, et se sont donc mariés le 21 septembre 1996 à South Lyon, petite ville de la banlieue de Detroit. Jack (de son prénom John Anthony) prend alors le nom de Meg: White.
    Les deux tourtereaux ont ensuite divorcé en mars 2000.

  2. sabbie

    Oui non merci, ça on le sait ! Ce que je voulais dire c’est que, d’habitude, Jack esquive ce genre d’évocations et en reste à frère-soeur. C’était juste pour souligner une évolution (ou pas) de la part des White.

  3. mrcellophane

    j’avais lu une interview justement il y a quelques années (merde je sais plus où…) comme quoi Jack aurait déjà « gaffé »… Le journaliste lui faisait remarquer, il avait répondu que quand il était question de « sujets sérieux » (comme ici la santé de Meg), il ne fallait plus s’adresser au chanteur, au personnage sur scène, mais à l’homme… Que faut-il en déduire?

  4. sabbie

    C’est tout à fait possible. Là, si ça m’a interpellée c’est justement parce que ce n’est pas dans le cadre de l’interview que c’est abordé.

    M’enfin, je ne pense pas que ce soit non plus le fait le plus important rapporté dans l’entretien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s